top of page

Retraites : ce qui change au 1er janvier 2024





Depuis le 1er janvier 2024, le montant du Smic s’établit à 11,65€ (brut) par heure.


Cette revalorisation entraîne des conséquences sur la retraite, en particulier sur le mode d’acquisition des trimestres. En effet, le salaire permettant de valider un trimestre est désormais fixé à 1 747,5€ (brut), c’est-à-dire à 150 fois le Smic horaire.

 

D’autres barèmes sont également actualisés au 1er janvier 2024. C’est le cas notamment du plafond annuel de la Sécurité sociale qui passe de 43 992€ à 46 368€ (brut).

 

La pension de base des salariés est, quant à elle, revalorisée de 5,3% pour tenir compte de l’inflation. C’est également le cas pour la pension de base des fonctionnaires de l’État (SRE), des fonctionnaires territoriaux (CNRACL), des professions libérales (CNAVPL), et pour la retraite complémentaire des agents contractuels de la fonction publique (Ircantec).

 

Plus généralement, la plupart des prestations servies par l’Assurance retraite ainsi que les plafonds de ressources posés pour en bénéficier sont revus à la hausse. À titre d’exemple :

 

  • Le montant de l’ASPA est fixé à 1 012,02€/mois pour une personne seule et à 1 571,16€/mois pour un couple ;

  • Le minimum contributif atteint désormais 746,71€/mois (et 892,49€/mois pour le minimum contributif majoré) ;

  • Le minimum de pension de réversion s’élève à 324,79€/mois ;

  • Le montant de l’allocation veuvage est fixé à 697,82€ ;

  •   …

 

Pour plus de détails, cf Circulaire Cnav 2023/34 du 29/12/2023 –

Revalorisation à compter du 1er janvier 2024

 

 

Posts récents

Voir tout
bottom of page