top of page

Le système de retraite est-il en péril ?

Quelle est sa situation financière réelle et quelles sont ses perspectives d’évolution ?


Depuis quelques semaines, les partis politiques et les partenaires sociaux s’appuient sur le dernier rapport annuel du Conseil d'orientation des retraites (COR) pour donner une assise scientifique à leurs positions. Les opposants à la réforme expliquent alors que le système est à l’équilibre et que les dépenses de retraite devraient rester stables dans les années à venir. Les partisans de la réforme considèrent, quant à eux, et en citant le même rapport, que le déficit et la dette du système de retraite devraient se creuser à court et moyen termes.


Pour tenter de clarifier la situation, la Commission des Finances et celle des Affaires sociales de l’Assemblée nationale ont auditionné le 19 janvier dernier Pierre-Louis BRAS, Président du COR, et Emmanuel BRETIN, Secrétaire général du COR.


Il en ressort quelques éléments qui devraient éclairer le débat public :


✔ En 2021, le système de retraite (tous régimes obligatoires confondus) était à l’équilibre.

Il a même dégagé un excédent de 900 millions d’euros.


✔ Cependant, le solde du système de retraite devrait se dégrader sur les 25 prochaines années.

Cette dégradation n’est pas à rechercher du côté des dépenses. Celles-ci devraient rester stables, et ce malgré le vieillissement de la population. Si les dépenses n’augmentent pas, le déficit annoncé ne peut donc provenir que d’une baisse des ressources. À taux de cotisations constant, le Conseil d’orientation des retraites anticipe, en effet, une baisse structurelle des recettes.


✔ À la fin de l’année 2021, la situation patrimoniale du système de retraite s’établit à +163Md€.

Cette situation masque toutefois d’importantes disparités entre les régimes, les réserves financières étant essentiellement concentrées dans les régimes complémentaires, et en particulier dans le régime Agirc-Arrco.


✔ Le niveau de vie relatif des retraités devrait diminuer.

Cela ne signifie pas que les retraités de demain auront un niveau de vie inférieur à ceux d’aujourd’hui. Seulement, leur niveau de vie devrait être inférieur à celui des actifs de demain.


En définitive :

- Oui, le système est actuellement à l’équilibre, mais cet équilibre est fragile

- Oui, la situation financière du système de retraite devrait se dégrader dans les années à venir, et ce malgré des dépenses "qui ne dérapent pas"

- Oui, le système de retraite doit évoluer.


Reste une seule question à trancher (et pas des moindres) : quelles réformes adopter ?

Contrairement aux idées reçues, les possibilités sont nombreuses et n’impliquent pas nécessairement de repousser l’âge légal de départ à la retraite.


N’oublions pas l’essentiel : la retraite est, et doit demeurer, un choix de société.




Comments


bottom of page